Expert-comptable : Est ce obligatoire dans une SAS ?

L'expert comptable dans une SAS

Tenir la comptabilité d’une SAS est une obligation qui engendre une certaine appréhension auprès des chefs d’entreprise et surtout des jeunes entrepreneurs. La raison est simple : tenir la comptabilité consomme énormément de temps et exige un certain nombre de connaissances. De plus, cela détourne trop souvent de son activité principale. C’est pourquoi la plupart des responsables de SAS envisagent de recourir aux services d’un expert-comptable. Ce qui amène alors à la question suivante : est-il légalement obligatoire de faire appel à un expert-comptable ?

Que dit la loi sur le recours aux services d’un expert comptable ?

La loi n’impose nullement aux Sociétés par Actions Simplifiées de se faire accompagner par un expert-comptable. Tout simplement pour que les sociétés récemment créées ou de petites tailles ne subissent pas de lourdes contraintes.

Ainsi, le président de SAS et ses éventuels directeurs, s’ils disposent des connaissances et du temps nécessaires, pourront s’occuper de la gestion des comptes. Ou encore, confier cette tâche à un collaborateur plus qualifié.

Les atouts de se faire accompagner par un expert-comptable

L’expert-comptable est une personne extérieure à la SAS. Étant un expert des chiffres, il est le mieux placé pour tenir la comptabilité et établir les comptes annuels. Même si avoir recours à lui n’est pas obligatoire, il est vivement recommandé de le faire. Cela permet entre autres de bénéficier de nombreux avantages :

  • Éviter la perte de temps : le président de la SAS sera soulagé de la comptabilité et pourra se consacrer au développement de son activité.
  • Minimiser le risque d’erreur : l’expert-comptable connait les ficelles de son métier. Il sera donc la personne la plus efficace pour saisir les déclarations de TVA, réaliser les travaux d’arrêtés des comptes, établir les comptes annuels, etc. tout en minimisant les erreurs.
  • L’expérience et le conseil : ayant travaillé sur d’autres dossiers, il n’en sera que plus efficace pour conseiller le gérant de la SAS. Et surtout, il saura l’alerter et le rassurer sur la situation de l’entreprise dès que d’éventuelles anomalies seront repérées.
  • Des connaissances à jour sur le domaine juridique : I’expert-comptable se tient informé sur l’actualité juridique et peux en tirer profit pour mieux accompagner la SAS qui a recours à ses services.
  • La mise en réseau : l’expert-comptable dispose d’un réseau de professionnels juridiques tels que des avocats ou des notaires dont il pourrait faire profiter la SAS.
  • L’assistance en cas de contrôle fiscal : son aide peut se révéler salutaire dans ce cas précis.
  • L’optimisation sociale et fiscale : il recherche le meilleur rapport cout-bénéfice en terme de paiement des charges/impôts et de protection sociale.
  • Sa nomination a également pour effet de rassurer les partenaires financiers (banques et bailleurs)

Comment choisir un expert-comptable ?

La sélection d’un expert-comptable doit se faire selon plusieurs critères essentiels.

Le sens du contact

Le premier contact est le plus important. C’est lui qui détermine si le président de la SAS et l’expert-comptable sont sur la même longueur d’onde. De plus contrairement aux idées reçues, le métier d’expert-comptable consiste à être en contact permanent avec le client. La relation entre les deux professionnels doit donc être transparente, harmonieuse et sereine. Sans cela, il ne pourra se construire une atmosphère de confiance nécessaire à la collaboration.

Le diplôme et l’affiliation à l’ordre national

Certains groupes d’expertise comptable proposent leurs services avec des honoraires au tarif trop attractifs. Il faudra cependant veiller à ce qu’ils possèdent le diplôme approprié. Et surtout qu’ils soient inscrits à l’Ordre des experts-comptables. Car, ceux qui exercent cette profession sans y être inscrits sont ni plus ni moins dans l’illégalité.

La compétence et la réactivité

L’expert-comptable, pour répondre aux besoins de la SAS, doit faire preuve de suffisamment de compétence. Il devra donc bien connaitre le secteur d’activité de celle-ci et maitriser les points spécifiques qu’il soulèvera dans sa comptabilité. De plus, il doit veiller à avertir le chef d’entreprise dès l’apparition de changements dans la législation comptable, juridique, social et fiscal.

Quel est le tarif d’un expert-comptable ?

Les honoraires d’un expert-comptable dépendent de la quantité de travail réalisé pour le compte de la SAS. Donc c’est la taille et l’activité de cette dernière qui influent fortement sur cette dernière. Entre aussi en jeu sa spécialisation dans un secteur d’activité, son ancienneté, sa notoriété et la qualité de ses prestations. Pour les très petites entreprises, le cout est facturé à partir de 1500 € hors taxe à l’année. Pour les grosses entreprises, le cout atteint plusieurs dizaines de milliers d’euros par an. Généralement, cela est déterminé en fonction du chiffre d’affaires.